Urgences dentaires

Urgences dentaires

Consulter le dentiste ou patienter encore?

Un plombage tombé ? Une dent cassée ? Une chute au hockey ou une balle molle reçue sur les dents ?

Dans certains cas une visite chez votre dentiste est recommandée au plus vite alors que dans d’autres cas vous pouvez attendre votre rendez-vous pour votre nettoyage dentaire pour en parler avec votre dentiste.

Lorsqu’une dent fait mal le problème se résout rarement tout seul, au contraire la situation à plus souvent tendance à s’aggraver avec le temps. Malheureusement plus on attend plus les possibilités pour restaurer la bouche sont souvent limitées à des choix plus drastiques et plus onéreux.

Alors comment faire pour distinguer les cas réellement urgents des autres ?

Il faut savoir que la dent est un organe vivant. À ce titre elle réagit parfois différemment d’un individu à l’autre et parfois d’une dent à l’autre. Dans le doute votre dentiste sera le mieux placé pour diagnostiquer votre problème et répondre à vos questions.

Alors comment faire pour distinguer les cas réellement urgents des autres ?

Il faut savoir que la dent est un organe vivant. À ce titre elle réagit parfois différemment d’un individu à l’autre et parfois d’une dent à l’autre. Dans le doute votre dentiste sera le mieux placé pour diagnostiquer votre problème et répondre à vos questions.

Une dent qui fait mal au sucre

Une dent qui fait mal au sucre est souvent le signe d’une carie dentaire. À partir du moment où une dent se carie il faut nécessairement consulter votre dentiste pour la réparer au plus vite. Une carie ne disparait jamais, au mieux sa progression ralentit.

Plus une carie est détectée tôt, moins grosse sera la réparation, plus solide sera la dent, plus longtemps la dent restera dans votre bouche !

Une dent qui réveille la nuit

Une dent peut déclencher une douleur qui empêche de dormir. La position allongée augmente la douleur et bien souvent les antalgiques font peu ou pas effet. Dormir semi-assis peut parfois aider à passer une meilleure nuit.

L’acétaminophène peut aider à diminuer la douleur, mais éviter de prendre de l’ibuprofène dans les cas d’infection. Quel que soit le médicament que vous prenez faites très attention à ne pas dépasser les doses maximales recommandées par votre pharmacien.

Ce type de douleur est bien souvent le signe que le nerf de la dent est en pulpite irréversible – autrement dit qu’il va se nécroser. Il est alors recommandé de voir votre dentiste le plus tôt possible afin qu’il puisse soulager votre douleur.

Ce type de douleur ne passe JAMAIS tout seul, parfois la douleur diminue voire s’estompe quelque temps mais elle revient systématiquement lorsque l’infection passe du nerf à l’os autour de la dent.

Une dent ou un plombage s’est cassé

Un bout de dent peut se casser, bien souvent sur une dent déjà fragilisée par une grosse réparation précédente ou sur une carie non soignée. Les vieux plombages peuvent également se décoller progressivement et tomber, laissant un espace difficile à nettoyer, voire douloureux au brossage.

Certaines personnes serrent des dents ou grincent des dents la nuit. Cela fragilise la structure de la dent et peut conduire à sa casse en mangeant des aliments durs tels que des noix ou du pain crouté.

Si la dent fait mal le bris peut être proche du nerf ou même être à son contact, il faut donc consulter son dentiste au plus vite afin sauver la dent si c’est encore possible.

Mais même si la dent ne fait pas mal il vaut mieux consulter sans tarder son dentiste. Les aliments peuvent se coincer plus facilement et stagner plusieurs heures avant qu’un brossage ne vienne les déloger. La carie peut donc y progresser beaucoup rapidement. Le bord parfois tranchant peut également irriter la joue et la langue créant un ulcère.

Une dent est cassée suite à un traumatisme

Les sports sont souvent source de chute notamment chez les plus jeunes. Lorsqu’une dent se casse il faut consulter votre dentiste le plus tôt possible. Lorsque vous êtes capables de garder le fragment de dent, conservez le dans du lait ou de l’eau afin de le garder hydraté. Dans certains cas votre dentiste pourra recoller le morceau.

Que la dent fasse mal ou non le trait de fracture peut être proche du nerf et il faut alors le protéger rapidement par une reconstruction de la dent. Ceci donne le maximum de chance de garder la vitalité de la dent et d’éviter le traitement de canal.

On peut reconstruire la dent soit avec le fragment de dent soit avec un plombage blanc – appelé aussi composite – soit avec une facette ou une couronne, ceci en fonction de la quantité de dent brisée.

Une dent a reçu un choc

Au sport ou au terrain de jeux il arrive de recevoir un choc sur une dent « avant ». Bien que non brisée celle-ci peut être sensible quelques jours, la gencive peut saigner légèrement. Le mieux est de consulter votre dentiste dans les jours qui suivent le choc afin de vérifier la vitalité pulpaire de la dent et vérifier l’intégrité de la racine et de l’os entourant la dent.

Si la dent n’est pas sensible vous pouvez attendre votre rendez-vous de nettoyage et mentionnez le à cette occasion. Des blessures invisibles à l’œil et sans symptômes immédiats peuvent se produire. Une fracture de la racine ou une fêlure de la dent pour un œil inexpérimenté seront imperceptibles.

Évitez de manger sur la dent tant qu’elle est sensible mais continuez de la brosser délicatement.

Si le choc remonte à longtemps et que vous constatez que la dent a grisé ou qu’un « petit bouton » est apparu sur la gencive ne tardez plus a consulter votre dentiste : la dent s’est nécrosée et un abcès s’est formé.

Une dent est «arrachée»

Une dent peut sortir complètement de la gencive et de l’os lors d’un choc violent – on parle de dent avulsée.

S’il s’agit d’une dent primaire –ou dent de bébé – il ne vaut mieux pas la remettre en place : la germe de la dent d’adulte peut avoir bougé et vous pourriez l’abimer en replaçant la dent dans son alvéole.

S’il s’agit d’une dent d’adulte il faut la remettre à son emplacement le plus vite possible à condition qu’elle ne soit pas cassée et qu’elle soit propre. Touchez le moins possible à la racine, éventuellement rincez la à l’eau claire ou mieux au sérum physiologique si elle est sale. Même si la dent est légèrement mobile gardez la en place et consultez votre dentiste le plus rapidement possible.

Si la gencive et l’os sont abimés – ce qui est fréquemment le cas lors d’avulsion- il se peut que ce soit trop sensible et que vous préfériez attendre que votre dentiste le fasse. Il faut que ce soit fait dans les heures qui suivent le traumatisme sinon les chances de sauver la dent diminuent rapidement.

Dans tous les cas consultez votre dentiste rapidement pour vérifier également les dents adjacentes et l’os afin de prévenir d’éventuelles complications.

Enflure au niveau des joues

Une enflure au niveau de la mâchoire et des joues peut être le signe d’un abcès dentaire. Le froid augmente la douleur et souvent à ce stade on ne sait plus quelle dent fait mal.

Il faut alors consulter très rapidement. L’infection peut être grave, surtout chez les personnes affaiblies.

Enflure au niveau des joues ou de la langue après un rendez-vous chez le dentiste

Vous venez de sortir de chez votre dentiste et la joue a enflée quelques heures après ? Il se peut que vous vous soyez mordu la joue qui est encore engourdie ! Vérifiez dans votre miroir qu’il ne s’agit pas d’une morsure de la joue. Dans ce cas là nettoyez la blessure avec un rince-bouche d’eau tiède et de sel, mangez préférentiellement de l’autre coté et continuez à vous brosser les dents délicatement.

Votre appareil orthodontique est brisé

Le fil lingual s’est détaché et vous empêche de fermer la bouche ou un boîtier s’est détaché et vous blesse l’intérieur de la bouche. Il vous faut aller voir votre orthodontiste le plus tôt possible pour éviter des blessures buccales.

Dans l’impasse, un dentiste généraliste pourrait effectuer certaines procédures mais idéalement, il vous réfèrera à votre spécialiste.

Des douleurs vous empêchent de dormir

Des élancements ou une douleur diffuse apparaissent. Si vous croyez que ce type de douleur repartira comme il est venu, c’est rarement le cas! Il peut s’agir entre autre d’un abcès, d’une inflammation ou d’une infection bactérienne.

La pulpe de votre dent peut être atteinte. Après examen, nous pourrons soulager la douleur et vous proposer des traitements adéquats.

ATTENTION

Sans avoir à vous précipiter chez le dentiste, certaines situations inquiétantes demandent tout de même une dose calculée de vigilance et l’avis d’un professionnel de la santé bucco-dentaire.

Suite à un traumatisme dentaire

Vous avez reçu un coup à la bouche ou fais une chute dont un impact s’est ressenti au niveau des dents, mais aucune dent ne semble d’apparence brisée, aucune douleur jusqu’à quelques jours par la suite ne surgit. il serait préférable de le mentionner lors de votre prochain contrôle à la clinique afin de faire un examen approfondi de la zone. Des blessures invisibles à l’œil et sans symptômes immédiats peuvent se produire. Une fracture de la racine ou une fêlure de la dent pour un œil inexpérimenté seront imperceptibles.

Une blessure à la bouche qui ne guérit pas

Un ulcère buccal, une langue blessée suffisent pour rendre notre quotidien pratiquement intolérable lorsque la situation s’étire sur plusieurs jours. Les conseils et recommandations de votre pharmacien peuvent vous aider mais si cela perdure, prenez rendez-vous avec votre dentiste afin de s’assurer que rien ne se cache sous ces symptômes.

Poser une question ou laisser un commentaire

  1. Sandra dit :

    Toujours prêt à s’occuper de vous!

  2. Denise dit :

    J’ai perdu un plombage hier et mon dentiste habituel est en vacances pour 3 semaines. Puis-je me présenter à la clinique sans rendez-vous pour un nouveau plombage ?
    Merci!

    1. drjullin dit :

      Bonjour,
      oui vous êtes bienvenu à la clinique pour toute urgence les jeudi matin de 8h à 10h30. Nous sommes ouvert tout l’été.

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).